FAQ

  Quelle est la différence entre un vin mousseux et un vin pétillant ?

La principale différence est la pression de gaz carbonique, plus faible pour un vin pétillant que pour un vin mousseux ; le vin pétillant est aussi généralement moins alcoolisé (degré minimal 7 % vol au lieu de 9,5 - 10 % vol) (voir : règlementation).

Attention : il existe aussi des produits dénommés "pétillants de raisin aromatisés" qui ne sont pas des vins pétillants: ce sont des boissons pétillantes élaborées à partir de 50% au moins de moûts de raisin fermenté à moins de 4 % alc./vol. Tout l'alcool et le gaz carbonique de ces pétillants de raisin doivent provenir de la fermentation, mais ces boissons peuvent être aromatisées, colorées et sucrées.

  Que signifie "V.M.Q." ?

VMQ signifie "vin mousseux de qualité". Pour qu'un vin mousseux, d'appellation ou non, puisse prétendre à la mention "de qualité", son élaboration doit durer au moins 6 mois à partir du début de la prise de mousse (9 mois pour une élaboration traditionnelle en bouteille), dont au moins 1 mois "sur lies"; c'est ce vieillissement sur lies qui confère à ces vins leur arôme particulier dû à l'autolyse des cellules de levure - voyez la rubrique "méthodes d'élaboration" pour plus de détails.
  Quelles sont les conditions pour qu'un vin soit une Appellation d'Origine Contrôlée ?

Les principales exigences pour bénéficier de l'Appellation  d'Origine Contrôlée sont les suivantes :

* Production dans la zone géographique délimitée et déterminée par l'Arrêté d'appellation.
* Satisfaire au cahier des charges de l'appellation, qui comprend en général :
   - Élaboration des cuvées à partir de cépages déterminés.
   - Rendement de production: éventuellement limité.
   - Seconde fermentation en bouteille selon les principes de la méthode traditionnelle.
   - Après tirage et prise de mousse, un vieillissement d'au moins 9 mois.
   - Double dégustation permettant d'obtenir l'agrément de l'Institut National des Appellations d'Origine (INAO).
  Qu'est-ce qu'un Blanc de Blancs ?

Un blanc de blanc est un vin blanc issu exclusivement de raisins à chair blanche et à peau blanche tel que le Chardonnay.
Un blanc de noir est obtenu de raisins à chair blanche et à peau rouge tel que le pinot noir, quand les peaux sont séparées du jus au pressurage ; si les peaux macèrent un certain temps avec le jus, ces raisins donnent des vins rosés ou des vins rouges.
  Qu'appelle-t-on vin de base ?

Un vin de base est un vin tranquille (c'est-à-dire non mousseux) qui a terminé sa fermentation et qui est utilisé comme matière première pour l'élaboration de vin mousseux. Additionné de sucre de de levures, ce vin tranquille se transforme en vin mousseux par la refermentation, en bouteille ou en cuve close. La refermentation est aussi appelée "fermentation secondaire" ou "fermentation de prise de mousse".
Les bulles sont donc créées au cours de la refermentation, sans adjonction de gaz carbonique.
A noter que certains vins mousseux traditionnels sont obtenus en une seule fois sans ajout de sucre, la prise de mousse étant débutée par transfert en bouteille du moût en fermentation au moment où il reste la quantité nécessaire et suffisante de sucre de raisin.
  A quoi est due la couleur rosée d'un vin mousseux rosé ?

Pour élaborer un vin rosé, mousseux ou non, on écrase à la vendange les grappes de raisin rouge à chair blanche entières. Les pigments rouges contenus dans la peau du raisin (les polyphénols, aussi appelés anthocyanes) diffusent dans le jus incolore. Le temps de macération des peaux dans le jus de raisins avant filtration est ajusté pour obtenir une couleur rosée ou rouge plus ou moins intense.
A noter que la règlementation européenne a été harmonisée avec les pratiques internationales, et il est autorisé depuis 2009 d'élaborer un vin mousseux rosé par coupage de vins de base blancs et rouges, ce qui permet un ajustement précis et répétable de la couleur pour s'adapter au goût du marché.
  Peut-on boire un vin mousseux en accompagnement d'un repas?

Bien sûr, un bon vin mousseux peut parfaitement accompagner tout un repas, de l'apéritif au dessert.
  Pourquoi faut-il déguster un vin mousseux frais mais non glacé ?

L'effervescence d'un vin mousseux est d'autant plus présente que le vin est frais. Cependant, il n'est pas conseillé de déguster un vin mousseux glacé, le froid diminue la perception des arômes et saveurs du vin et en altére l'appréciation.
  Comment peut-on refroidir rapidement une bouteille que l'on vient d'acheter pour la consommer rapidement ?

La mise au congélateur d'une bouteille est la méthode la plus rapide, mais elle n'est pas recommandée. En effet, la répartition du froid n'est pas homogène (trop rapide sur le pourtour de la bouteille, plus lente à coeur), et difficile à estimer. Le risque est d'altérer les qualités gustatives du produit, voire de provoquer la congélation du vin et la casse de la bouteille si elle est oubliée au congélateur.
Un refroidissement de 2 heures au réfrigérateur est préférable et en général suffisant.
Ces 2 heures seront en outre nécessaires si la bouteille a été agitée pendant le transport, sous peine de voir le liquide jaillir du goulot à l'ouverture !
  Pourquoi n'existe-t-il pas de date limite de consommation sur une bouteille de vin mousseux ? Et combien de temps puis-je conserver une bouteille de vin mousseux ?

La règlementation n'impose pas de date limite de consommation optimale pour les vins car leur conservation est théoriquement illimitée et certains crus de vins tranquilles se bonifient même avec le temps. Ce n'est pas le cas des vins mousseux qui perdent plus ou moins rapidement de leur effervescence et de leur fraîcheur selon les conditions de conservation, le volume de la bouteille et la qualité des bouchons. Les sommeliers vous conseilleront de consommer votre bouteille de préférence dans les 6 mois suivant son achat.

Quoiqu'il en soit, même si ses qualités gustatives peuvent être altérées avec le temps, un vin n'en devient pas pour autant dangereux pour la santé.
  Puis-je laisser plusieurs semaines une bouteille au réfrigérateur ?

Non, c'est déconseillé car une température basse prolongée finit par déséquilibrer la structure organoleptique des vins. Un vin mousseux doit être conservé à température de cave et mis au frigo quelques heures ou quelques jours seulement avant consommation.
  Combien de temps puis-je conserver une bouteille ouverte ?

A l'ouverture, le vin perd une partie de son gaz carbonique et il entre au contact de l'oxygène de l'air qui provoque sa rapide dégradation. Par conséquent, le temps de conservation d'une bouteille ouverte est au maximum de 2 jours à deux conditions :
   - conservation au réfrigérateur ;
   - bouchage par bouchon stoppeur.
Il a été démontré par des tests que tous les "trucs" connus tels que glisser une petite cuillère dans le goulot ne sont pas efficaces.
  Quel est le meilleur endroit pour une conservation optimale ?

L'endroit idéal pour conserver un vin est une cave fraîche et saine, qui procure obscurité et température constante entre 12 à 15 degrés centigrades.

Le vin en général et le vin mousseux en particulier n'aime pas la lumière, même diffuse, ni les odeurs (moisi, peinture, fioul), ni les vibrations, ni les températures trop froides ou trop élevées, ni les variations importantes de température.
  Pourquoi certains vins mousseux ont-ils une mousse plus persistante que d'autres ?

A l'ouverture de la bouteille, il arrive qu'une mousse abondante se forme et déborde par le goulot ; de même, pendant le versement dans le verre, la quantité de mousse formée est très variable : dans les deux cas, cela dépend de la nature du vin, de sa température et de l'agitation avant ou pendant l'ouverture.

Une fois formée, la mousse retombe plus ou moins vite dans le verre : la nature du vin est en cause, mais pas toujours, ce peut être aussi la propreté du verre: dans un verre gras ou mal rincé, la mousse retombe très rapidement.

Voyez "la formation d'une bulle" pour plus d'info.
  Comment sont formées les bulles qui sont dans les vins ?

Ce sont les levures qui, lors de la fermentation de prise de mousse, transforment naturellement le sucre en gaz carbonique retenu dans le vin mousseux. Et c'est au moment de l'ouverture de la bouteille que le gaz dissous est libéré et se matérialise sous forme de fines bulles.
  Combien de gaz carbonique contient une flûte de vin mousseux ?

Il y a plus d'un demi-litre de gaz carbonique dissous dans le vin mousseux d'une flûte de 10 centilitres, soit de quoi alimenter théoriquement 10 millions de bulles de 0,5 millimètres de diamètre ! (en théorie seulement, car une partie du gaz s'échappe aussi par diffusion directe à la surface du liquide).
  La finesse des bulles est-elle un gage de qualité ?

Pas vraiment : d'après Gérard Liger-Belair, maître de conférence à l'université de Reims, plus un vin est a vieilli en bouteille, moins il est riche en gaz carbonique et plus ses bulles sont fines. Mais un vieux vin mousseux est rarement meilleur qu'un plus jeune.